Mr. Samir

Ma conversion à l’islam a été intellectuelle et émotionnelle. Mes parents ont tous deux accompli des études universitaires. Ma mère s’est convertie au christianisme (elle était athée) et mon père s’est établi un système de croyances personnelles. Ma famille est plutôt riche. Depuis mon plus jeune âge, j’étais intéressé par les questions politiques. J’aimais lire les livres d’histoire, mais j’étais un peu pris entre l’histoire militaire et la politique. Je me considérais communiste, mais je ne dirais pas aujourd’hui que je comprenais le sens de ce mot. Au fil du temps, j’avais appris à comprendre la politique réelle et la sociologie, mais à l’effondrement du bloc communiste, j’ai admis mon erreur et cessé d’admirer le mode de gestion des Etats communistes. J’étais devenu agnostique et je pensais que tous les êtres humains étaient condamnés à l’égoïsme et à l’ignorance de certaines questions, comme l’existence de Dieu. Je m’étais intéressé à la philosophie. Je voulais éviter de commettre les mêmes erreurs que par le passé et je rejetais donc tous les dogmes. A cette époque, mes parents s’étaient séparés et j’avais également d’autres problèmes personnels. Pour me vider l’esprit, je passais beaucoup de temps à rire avec de prétendus amis, à boire et à fumer des cigarettes puis du hasch. Je consommais parfois des drogues dures (héroïne, LSD et quelques autres poisons). Malgré cela, j’ai obtenu mon baccalauréat (examen qui achève quatre années d’études secondaires et qui donne accès à l’enseignement universitaire). Fort heureusement, je devais accomplir mon service militaire (nous n’avons pas le choix dans le pays où je vis). La rigueur de la vie militaire m’a été bénéfique. J’étais également trop épuisé pour pouvoir profiter des choses simples comme la nourriture et le sommeil. Alhamdoullillah (Gloire à Allah) mon état d’esprit a changé.


De retour à la société civile, j’ai vécu durant une année supplémentaire dans les méandres de la perdition: j’étais toujours tenté de revenir à mes mauvaises habitudes et j’avais le sentiment que la vie était très superficielle en comparaison avec la rudesse de la vie militaire et de l’amitié qui s’y nouait. Je commençais à éprouver la nécessité de donner un autre sens à ma vie. Puis, l’une de mes soeurs, de retour d’un voyage en Syrie, m’avait offert un livre. Ce livre était écrit dans ma langue et était un présent qu’elle avait reçu lors de son voyage. L’auteur de « La Bible, le Coran et la Science » voulait démontrer qu’il existe dans le Coran des passages qui ne peuvent tout simplement pas être l’oeuvre d’une personne ayant vécu à l’époque de sa révélation.

Conclusion : l’authenticité du Coran est prouvée, et scientifiquement prouvée. Dès la lecture du Coran je me suis dit : « Oh ! Ce serait super ! » – J’étais prêt à changer mon mode de vie. J’ai acheté une traduction du Coran pour comparer ce que j’avais lu avec le texte en question. J’étais devenu musulman, alhamdoullillah, avant d’avoir achevé sa lecture. Comme vous le savez, un psychologue n’aurait aucune difficulté à expliquer ce qu’il pourrait appeler ‘un choix’. Pour moi, tout est l’oeuvre de Dieu et il m’a prédestiné à cette voie. Il a choisi ce cheminement pour me faire accepter l’islam. Alhamdoullillah ! Aucun psychologue ne peut savoir ce que je ressens lorsque je lis le Coran : la foi est incomparable à ce qu’il est possible d’éprouver face à une preuve scientifique !


Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *