Ressemblent à l’araignée qui s’est donnée maison.

Bottom of Form

Ceux qui ont pris des protecteurs en dehors d’Allah ressemblent à l’araignée qui s’est donnée maison. Or la maison la plus fragile est celle de l’araignée. Si seulement ils savaient!”[Sourate alankaboot, verset 41.

« مَثَلُ الَّذِينَ اتَّخَذُوا مِنْ دُونِ اللَّهِ أَوْلِيَاءَ كَمَثَلِ الْعَنْكَبُوتِ اتَّخَذَتْ بَيْتًا وَإِنَّ أَوْهَنَ الْبُيُوتِ لَبَيْتُ الْعَنْكَبُوتِ لَوْ كَانُوا يَعْلَمُونَ« 

Des signes universels de ces versets:

Confirmation sur le faite que la maison de l`araignée est absolument la maison la plus faible de la cotéé matérielle et morale, et cela le prouve des études zoologiques récentes.

Des interprétations précédentes sur ces versets:

*Ibn Katheer dit: « Cela est un exemple que Dieu donne pour les associateurs en leur adoration des divinités autres qu`Allah.  Ils leurs demandent  le soutien, le gagne pain et ils s`attachent à eux dans les difficultés, alors ces divinités sont comme la maison de l`araignée en sa faiblesse et sa vulnérabilité. Si les associateurs savaient cela il n`auraient pas pris autre que Dieu comme allié. Par contre le musulman, qui de son cœur croie en Dieu, qui fait le bien, en suivant Sa législation, et qui tient à l`anse la plus solide qui ne se divise pas grâce à sa puissance et stabilité ».

*Au livre d`interprétation du Coran [Tafsir Aljalalain] commenté par Muhammad Canaan : « Ceux qui ont pris des alliés autre que Dieu sont comme l`araignée qui a pris une maison pour s`abriter. Sa maison est la plus faible, elle ne la protége pas ni contre froid ni contre chaud, elle est comme les idoles qui ne servent pas leurs adorateurs, et s’ils le savaient ils ne les auraient pas adorés  » .

*Et au livre [Safwat Albayan Fi Maani Alcoran] : « Ceux qui ont pris un allié autre qu`Allah, comme ceux qui adorent les idoles et y dépendent et supplient leurs bénéfices et leur intercession, sont comme l`araignée qui prend une maison faible qui ne la protége pas contre le froid, la chaleur, la pluie ou les autres affections ».

*Les auteurs du livre [Almuntakhab] : « Ceux qui ont pris des alliés autre que Dieu sont  faibles

et ils comptent sur le néant, comme l`araignée qui prend une maison qui ne lui sert pas de protection et si les malcroyants étaient des gens sages et éduqués il ne l`auraient pas fait ».

l`araignée dans la prospective scientifique :

L`araignée est un animal Arthropode classe au classe d’Arachnide qui contient l`ordre Aranéide avec des autres ordres qui contient les groupes des scorpions et des insectes.

Le corps de l`araignée est divisé en l`avant ou la tête est collée à la poitrine et un arrière indivisible qui contient le ventre .Il  a quatre pairs des pattes  à l`avant, deux pairs de palpes et deux pairs de chélicère sous la forme d`une tenaille ou une griffe qui contient les glandes des poisons ,l`avant est séparée de l`arrière par une taille fine.

Image anatomique des glandes qui produit les fils de l`araignée

L`araignée a huit yeux  ou moins, c`est un animal féroce qui se nourrit en mangeant des insectes ,il a une peau épaisse couverte des cheveux qui s`écorche de sept a huit fois pour arriver à la complétion de la maturité. Les zoologistes connaissent aujourd’hui plus de 30000 types  d’araignées qui varient en sa taille,(entre moins d`un millimètre et quatre vingt dix millimètres), en sa  couleur la plus part d`eux mène une vie sauvage individuelle sauf dans les cas de mariage et de l`éclosion.

L`environnement des araignées va de niveau de la mer jusqu`a 5000 mètre d`altitude ,l`araignée a trois couples d`apparences évidents et mobiles en bas de son ventre qui ont des petits trous d`ou sort le liquide qui forme les fils avec lesquels ils tisse sa maison, ce liquide qui sort d`un nombre des glandes spéciales en dehors du corps se sèche des qu`il est exposé à l`air et comme résultat il y a des files des différents types, en longueur et puissance.  Leur variété correspond à la variété des glandes qui les ont produits.

Image de fils de l`araignée pendant leur production des glandes de soie comme une usine de fils

L`araignée reste en sa maison ou elle pratique toutes ses activités, il prend un nid ou un abri autre que sa maison a le quel il s`attache avec un fil qui s`appelle le fil de trappe, elle s`échappe à cet abri dans le cas de danger.

Des significations scientifiques du noble texte :

1. l`indication de l`araignée au singulier

Le dictionnaire de langue arabe montre que le mot Ankaboot ou araignée mentionnée a la sourate sujette de notre recherche est un nom féminin singulier, l`intimation de sourate avec ce mot indique que cet animal mène une vie individuelle sauf aux moments de mariage et d`éclosion. Et cela est au contraire des sourates [Alnahl] les abeilles et [Alnaml] les fourmis, qui sont intitulées ainsi pour mettre en évidence la vie du groupe de ces insectes.

2. l`indication de l`araignée au féminin : «  L’araignée qui s’est donnée maison ».

Dans ce noble texte coranique une indication claire que c`est la femelle qui construit la maison, donc le devoir de construire la maison de l`araignée est un devoir pour l`araignée femelle, qui a dans son corps des glandes pour produire la matière de soie, d`ou se tisse la maison de l`araignée. Malgré le fait que le male, parfois, aide dans la construction, la restauration, ou l`expansion, le processus reste féminin et d’ici vient le miracle scientifique du verset : « S’est donnée maison.

3. «  Or la maison la plus fragile est celle de l’araignée »

Ce texte coranique miraculeux montre un certain nombre de faits :

a)la faiblesse matérielle :La maison de l`araignée est de point de vue pur matériel, absolument la maison la plus faible ,car elle consiste en un groupe de fils de soie très fins entrelacés laissant la plus part de temps des grands trous, pour cela elle ne protége pas contre la chaleur du soleil, ni contre le froid , ne produit pas une ombre suffisante ,ne protége pas contre la pluie ,le vent ni contre le danger des attaquants,malgré le miracle dans sa construction.

b) la faiblesse est dans la maison de l`araignée et non pas dans les fils : Dieu dit : « . Or la maison la plus fragile est celle de l’araignée » et cela est une indication précise car les fils de la maison de l`araignée sont des fils de soie très minces ,l`épaisseur d`un de ces fils est en moyenne un sur million d`un pouce qare ,ou une partie de 4000 de l`épaisseur d`un cheveu humain .Malgré sa minceur il est le matériel biologique le plus fort découvert jusqu`à maintenant .Les touffes de soie qui forment le tissu de la maison de l`araignée ,sont considères plus fortes que l`acier et il n`y a rien qui est plus fort sauf le Quartz fondu ,le fil fin s`étend jusqu`a cinq fois de plus que sa longueur avant de se couper, c`est pour cela que les scientifiques l`ont appelé « L`acier biologique ».

Il est vingt fois plus fort que l`acier  métallique normal, son pouvoir de supporter est de 300,000 livres pour le pouce carre  .A supposer qu`il y a une corde épaisse comme la pouce formée de ces fils, elle peut facilement porter un avion Jambo !!

c)la faiblesse morale : la maison de l`araignée est la maison la plus faible du coté morale ,par ce que elle est dépourvue des concepts d`affection et de clémence qui sont la base de chaque maison heureuse et cela est à cause du fait que la femelle en quelques sortes tue son mâle après la fécondation, elle le mange car elle est plus grande et plus féroce que lui. Parfois la mère mange ses petits sans merci ,dans des autres genres la femelle mort après la fécondation de ces œufs qu`elle mets normalement dans un sac de soie et au moment de l`éclosion les petits sortent et ils se trouvent dans un endroit très encombré dans un sac des œufs .Alors les frères commencent à se tuer pour la nourriture ou l`espace et quand la bataille se termine ils sortent avec des mauvais souvenirs pour qu`ils se répandent dans l`entourage et chaque femelle commence à construire sa propre maison ,quelques`uns meurent , des autres répètent la même tragédie. Ce  qui fait de la maison de l`araignée la maison la plus sauvage et privée des liens parentales. D`ici Dieu l`a prise comme exemple de faiblesse pour le manque des concepts les plus simples de clémence entre les époux ,la mère et ses petits et entre les frères et les sœurs.

4. « Si seulement ils savaient! »

Ces faits mentionnés n`étaient pas connus au moment de l`inspiration ni des siècles après, ils sont découverts après des études dans la science du comportement des araignées, études faites par des centaines de scientifiques pendant des dizaines d`années pour qu`ils voient le jour, à la fin du vingtième siècle, pour cela Dieu finit le verset en disant : « Si seulement ils savaient! » .

Ainsi la description coranique de la maison de l`araignée comme la plus faible,  transmise par un messager illettré (que la paix et la bénédiction d’Allah soient sur lui) dans une nation ou la plus part des gens sont illettrés,1400 ans auparavant ,est considérée une première dans son genre, comme vérité scientifique. Personne  ne peut lui imaginer une autre source que Dieu. Lui  qui a envoyé le noble Coran au dernier prophète et messager, et il l`a préservé dans la même langue de l`inspiration « L`Arabe »durant quatorze siècle et jusqu`au moment ou Dieu reprendra la terre .

Ce livre reste une preuve pour tout le monde jusqu`au jour du jugement et la vérité. Donc elle reste témoin que le Coran est la parole de Dieu, et que la prophétie et le message du dernier prophète Muhammad (que la paix et la bénédiction d’Allah soient sur lui) est réelle, qu’il a conservé la confiance.

Quelques signes coraniques subtils :

a)la maison de l`araignée n`est pas seulement un abri, elle est une trappe pour chasser dans ses fils les mouches pour les manger ,ainsi les associateurs qui ont pris des alliés autre qu`Allah invites les autres a les suivre ,ils les invitent à un piège ou ils trouverons la mort ; « Certes Allah ne pardonne pas qu’on Lui donne quelque’associé. A part cela, Il pardonne à qui Il veut. Mais quiconque donne à Allah quelque’associé commet un énorme péché. ».

b) un avertissement  à ceux qui ont des idées mentis et qui se sont alliés avec autre qu`Allah n`importe si c`est l`argent ou la passion par l`indication aux fils invisibles avec les quelles ils rattrapent leurs victimes, même si ces fils sont l`argent ou le sexe ou les positions et des autres fils invisibles qui prennent la victime et la tuent.

Issu d`une recherche par Dr.Zagloul Alnajjar publiée au journal Alahram No.(42749)

Modifié par Firas Nouralhak

Traduit par Nawras Abulhaija

—————————————————————————————————————-

الإعجاز العلمي فى سورة النحل

Les miracles des abeilles dans Sourate El Nahle

Bottom of Form

« LES ABEILLES ».

Allah louange à lui dit dans le Saint Coran : « [Et voilà] ce que ton Seigneur révéla aux abeilles : Prenez des demeures dans les montagnes, les arbres, et les treillages que [les hommes] font. » Sourate El Nahle « les abeilles » (1)

وَأَوْحَى رَبُّكَ إِلَى النَّحْلِ أَنِ اتَّخِذِي مِنَ الْجِبَالِ بُيُوتًا وَمِنَ الشَّجَرِ وَمِمَّا يَعْرِشُونَ (68) ثُمَّ كُلِي مِنْ كُلِّ الثَّمَرَاتِ فَاسْلُكِي سُبُلَ رَبِّكِ ذُلُلا يَخْرُجُ مِنْ بُطُونِهَا شَرَابٌ مُخْتَلِفٌ أَلْوَانُهُ فِيهِ شِفَاءٌ لِلنَّاسِ إِنَّ فِي ذَلِكَ لآيَةً لِقَوْمٍ يَتَفَكَّرُونَ (

« سورة النحل الأيتان 68-69« 

Le prophète Muhammad, que la paix et la bénédiction d’Allah soient sur lui, a dis : « La durée de vie des abeilles (sauvages et domestiques) est 40 jours. Toutes les abeilles serviront pour le châtiment des mécroyant à l’enfer sauf les abeilles domestiques. » (2)

Quelques récentes découvertes au sujet des abeilles.

Malgré un système nerveux très simple et moins complexe que d’autres insectes, les abeilles reconnaissent les formes visuelles comme le font les hommes et les primates, confirment  des chercheurs français du centre de recherches pour la cognition animale, au CNRS à Toulouse, qui ont publié cette découverte étonnante dans la revue Nature le 18/06/2004 (3)

Les abeilles savent reconnaître des images et  des formes naturelles beaucoup plus complexes que ne le laissait supposer leur petit cerveau. Doté seulement de 950 000 neurones,  le cerveau des abeilles domestiques peut identifier des éléments de base tels que des lignes géométriques orientées différemment. Possédant une moyenne de vie estimée à 40  jours (4)ces insectes sont capables de retrouver ces mêmes éléments à l’intérieur de figures complexes, les hommes font de même mais avec un nombre de neurones estimé à 100 milliards ! Autrement dit, au lieu de repérer une ruche, une fleur ou un arbre ou une tranche d’arbre, et de garder en mémoire chaque objet de leur environnement, les abeilles les reconnaissent par les formes géométriques qui les composent. Ce sont des capacités que l’on croyait exclusives à l’espèce humaine, c’est comme ci les abeilles se comportent plus que instinctivement !

Qui les a guider a ce comporter ainsi ?

Qui les a doté d’une telle orientation ?

Une orientation qui dépasse les limites

de leur instinct?

L’équipe dirigée par le chercheur Martin Giurfa a entraîné des abeilles à reconnaître la position dans l’espace de quatre lignes possédant des orientations différentes, une ligne horizontale, une verticale et deux diagonales, et orientées selon diverses configurations, à partir de ces quelques éléments expérimentales, les abeilles ont pu repérer un plus grand nombre d’objets qui conservaient des configurations identiques. D’où leur vient cette capacité à traiter des images complexes? Et d’où leur vient cette capacité d’orientation étonnante ? S’interrogent les chercheurs. Des expériences simultanées ont permet à cet groupe scientifique de déduire  l’implication des mécanismes de la vision des couleurs. Les chercheurs français ont ainsi analysé l’activité des trois photorécepteurs de la rétine des abeilles, qui leur permettent d’être sensibles aux couleurs. Le photorécepteur vert envoie des signaux au cerveau, sans lesquels l’insecte ne peut identifier les configurations géométriques proposées, ont constaté les scientifiques. Malgré un système nerveux plutôt simple, les abeilles recèlent   donc de plus grandes connaissances que prévues.

Dans le verset n° 68 cité en haut on trouve le mot « révéla », on trouve le même verbe dans une cinquante de versets coraniques situés  dans plusieurs Sourates, mais nul part parmi ces versets le mot en question n’a été associé à une tel sens de révélation c à d : révélation aux insectes ou aux animaux, sauf dans ce verset de Sourate el Nahle ! Par contre on trouve le mot « Sakhara » qui veut dire « soumis à votre service…» lorsque Allah louange à lui nous rappelle de ses créatures qui consacre pour la nécessité de la vie, le confort et le bien être des humais.

En revanche le verbe en arabe qui est traduit par “révélé” est  « Awha », ce mot dans le Saint Coran était toujours mentionné lorsque Allah louange à lui parle de ses prophètes et les messages qu’il envoi a l’humanité à travers ses envoyés, comme dans ce verset de Sourate Al-Muzzammil : « Nous allons te révélerdes paroles lourdes (très importantes) »(5), ou pour parler des personnes que  Allah a choisi – autre que les prophètes – comme par exemple dans le verset du Sourate Ta-ha . « Lorsque Nous révélâmes à ta mère ce qui fut révélé »(6),notant aussi que la révélation motionnée dans ce dernier  verset n’est pas du même sens que celle du verset n° 05 de Sourate Al-Muzzammil. Ibno khatir a dis dans son interprétation du Saint Coran que le mot Awha dans le verset 68 de Sourate el Nahle est du même sens que celui du verset n° 05 de Sourate Ta-ha, un sens proche au mot Ilhame   ( jeter dans le cœur ou dans l’esprit d’une créature).

Allah louange à lui nous informe donc que les abeilles identifient et repèrent leurs ruches et leur treillages par une révélation divine «Ilhame » et non pas d’une façon  instinctive comme le font les autres insectes et animaux soumis à notre service par leur comportement    instinctif ! N’est ce pas cela ce que les chercheurs français viennent de l’annoncer 14 siècles après la révélation du Saint Coran ?! Comment un homme, vivait dans les siècles du premier age dans une société saharienne, puisse annoncer une information pareille s’il n’est autre qu’un prophète d’Allah ?! Cela n’est pas une preuve tangible de la prophétie de Muhammad – que la paix et la bénédiction d’Allah soient sur lui –  ?! Et parlant même du hadith cité supra, comment un homme, vivait au plein milieu d’un désert au sixième siècle,  puisse donner la durée de vie des abeilles avec une telle précision ?! A  l’époque du Prophète Muhammad (ABLS), il était impossible à l’homme d’arriver à une telle découverte qui nécessite des techniques et des théories moderne très avancées.

Conclusion

D’après les découvertes scientifiques citées précédemment  portant sur la compréhension du monde des abeilles, les connaissances humaines dans ce domaine complexe s’est développés très récemment, par conséquent, ce qu’on a trouvé dans le Saint Coran, révélé il y a 14 siècles  de cela, concernant ces petites insectes fascinantes, ce n’est qu’une preuve que ce que le Prophète Muhammad a apporté doit être de la part de Dieu,  de la part d’Allah louage à lui qui a révélé aux abeilles de suivre les sentiers de leurs Seigneur, ainsi Allah a dis : «  Puis mangez de toute espèce de fruits, et suivez les sentiers de votre Seigneur, rendus faciles pour vous. De leur ventre, sort une liqueur, aux couleurs variées, dans laquelle il y a une guérison pour les gens. Il y a vraiment là une preuve pour des gens qui réfléchissent » (7)

Triaki Mohamed

Ingénieur Statisticien

Alger, Algérie.

Références.

(1) Sourate El Nahle « les abeilles »  verset n° 68, « Le Saint Coran et la traduction en langue française du sens des versets », page n° 274.

(2) voir Tafssire Ibno Kathir du verset n° 69 de Sourate El Nahle « les abeilles »

(3) http://www.nature.com/nature/links/040617/040617-8.html

(4) http://www.insectes.org/question/reponse.md?cle_faq=231&type=text.html

(5) Sourate Al-Muzzammil « l’enveloppé »  verset n° 05, « Le Saint Coran et la traduction en langue française du sens des versets », page n° 574.

(6) Ta-ha verset n° 38 « Le Saint Coran et la traduction en langue française du sens des versets », page n° 314

(7) Sourate El Nahle « les abeilles »  verset n° 69, « Le Saint Coran et la traduction en langue française du sens des versets », page n° 274.


Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *